• Recherche,

La prise de position provoquée en droit administratif

Publié le 13 novembre 2020

Un ouvrage de Nicolas Gabayet, Professeur de droit public à l'Université de Limoges et Xenou Lamprini, Maître de conférences en droit public à l'UPEC et membre de l'équipe MIL (Marchés, Institutions, Libertés).

Publication - La prise de position provoquée en droit administratif
Publication - La prise de position provoquée en droit administratif
Date(s)

le 24 novembre 2020

Résumé de l'ouvrage

La possibilité offerte aux administrés de saisir l'autorité administrative afin qu'elle prenne formellement position sur leur situation est profondément ancrée dans la culture juridique occidentale. On pense naturellement au rescriptum du droit romain ou au rescrit du droit canonique. L'adoption par l'Administration d'une position juridique sur une situation de fait, à la demande d'un administré, s'est néanmoins développée tardivement en droit positif français. Le législateur y a d'abord, à la fin des années 1980, introduit le rescrit fiscal, avant de multiplier les possibilités de recours à la prise de position provoquée, depuis le milieu des années 2010. La prise de position provoquée devient ainsi une notion incontournable du droit des procédures administratives et, plus généralement, du droit administratif. Le présent ouvrage a pour objet d'en dessiner les contours et d'en étudier le régime, ainsi que les possibilités de nouveaux déploiements.
 

Auteurs

Nicolas Gabayet est professeur de droit public à l'Université de Limoges et membre de l'OMIJ (Observatoire des Mutations juridictionnelles et juridiques - EA 3177).
Lamprini Xenou est maître de conférences en droit public à l'Université Paris-Est Créteil et membre de l'équipe MIL (Marchés, institutions, liberté - EA 7382).

Références de l'ouvrage

Editeur : Institut Francophone pour la Justice et la Démocratie
CollectionColloques & Essais
ISBN : 978-2-37032-263-0
270 pages